Mon parcours en quelques mots

Philippe Lescot est un homme qui ne tient pas en place, tantôt avide d'évasion qu'aussitôt l'envie de se poser le traverse. Celui qui est qualifié d’ « excité de la cuisine » par ses pairs n’a qu’une envie : surprendre.

 

Les premières armes

C’est en 1989 que l’histoire commence pour Philippe Lescot. Tout d’abord apprenti-cuisinier à L’hôtel restaurant « Gilg » à Mittelbergheim (Bas Rhin), il obtient son CAP cuisine en 1991 et, la même année, gagne la Médaille d’Argent du concours culinaire de Strasbourg. La machine est lancée. De 1991 à 1993, Philippe Lescot restera dans sa région natale successivement à « La cloche à fromages », « Aux armes de Strasbourg » et à l’hôtel restaurant « Mercure » (Ostwald, Bas Rhin).

 

Le doux parfum des îles

En 1995, Phlippe Lescot quitte l’Alsace et s’embarque pour une toute autre aventure, en Polynésie cette fois. A Tahiti, il sera second de cuisine dans le restaurant « Côté Jardin ». Puis, pendant cinq ans, chef de cuisine au restaurant italien « le Venezia ». En 2003, toujours en Polynésie mais avec une cuisine « tex mex » il participera à la création et à l’ouverture du « Western Grill ».

 

 

Annie Victor amie et attaché de presse résume le mieux mon parcours

Retour en Métropole

De retour en Métropole en 2005, il embarque avec la Compagnie de croisières « Croisieurope ». Il  vogue notamment sur le Rhône, la Seine et même le Danube en proposant cuisine bourgeoise et gastronomique. En 2006, il remet un pied à terre dans les Pyrénées Orientales et au restaurant gastronomique « le Globe » à Saleilles, où de chef de partie, il devient responsable de la brasserie de luxe. L’année suivante, il commence le travail saisonnier à Canet en Roussillon à « la Maison bleue ». Au menu : cuisine méditerranéenne.

 

Arrivée en Corse pour l’été…et installation en Savoie pour l’hiver

C’est au fil des saisons que Philippe Lescot continue de rythme sa cuisine. Il commence par prendre ses quartiers d’été au restaurant « Le Bar Plage » à Porto-Vecchio, en 2007 et 2008. Les hivers ; il sera au « Montana », comme second de cuisine de Frédéric Tarride, puis à « l’Epicurien », tout deux à Val Thorens, en Savoie. En 2009, il débute l’aventure au « Kilina » à Porto-Vecchio où il est en charge de deux espaces restaurations : la cuisine de l’hôtel et celle du restaurant du bord de piscine cuisine semi-gastronomique. Il pratique une cuisine faite de métissage, d’une pointe d'arrogance et d'originalité, Phlippe Lescot affirme, «  "Je me laisse guider par mon instinct, ensuite par petites retouches j'essaye de trouver le supplément d'âme culinaire qui fait souvent défaut  » . L’année 2009 se conclue par son arrivée au « Plan des Mains » à Méribel où, séduit par le concept brasserie et sandwicherie haut de gamme, il prend à cœur de relever ce qu’il qualifie de défi. Expérience qu’il réitère l’hiver suivant.

 

On aurait pu croire ses journées bien remplie, mais au contraire il décide de lancer un cabinet conseil et recrutement en hôtellerie restauration Tout-culinaire et dans un même temps part s'occuper de la création d'un restaurant français en Russie (www.pinot-noir.ru/). En 2012 il conseil les hôtels du groupe Perseus Capital situé en Savoie afin de mettre en place une politique de restauration et créé les cartes et menus.

C'est à St-Germain-En-Laye au restaurant la Piazza que Philippe a depuis le début de l'année, poser ses valises afin de développer et donner un second souffle à cette institution.www.table-dazur.com

 

Amoureux des challenges,  Philippe est Toujours à l'écoute de nouveaux projets qui peuvent se présenter.

                                                                                                                                                                                            Annie Victor

Philippe Lescot

Chef de Cuisine 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now